Réédition de Déchirures
aux éditions Le Pré aux Clercs

Mon tout premier livre (initialement publié en 2005) sera de retour chez votre libraire dès le 10 novembre 2010

 

Chers  lecteurs et amis,

L’année dernière, les éditions Le Pré aux Clercs rééditaient mon recueil de nouvelles Dreamworld. Cette réédition a été l’occasion, pour nombre d’entre vous, de découvrir mes histoires courtes. Un peu plus violentes que mes romans. Plus poétiques, aussi, indéniablement.

Mon recueil Déchirures, en revanche, demeurait introuvable. Vous me demandez souvent quand il sera réédité, et j’ai – enfin – le plaisir de vous répondre !

Déchirures retournera sur les étagères de vos libraires dès le mois prochain, sous le label du Pré aux Clercs, et avec une couverture qui fait écho à celle de Dreamworld.

Je l’avoue, devoir se retourner sur ses propres débuts (certaines de ces histoires ont été écrites il y a plus de dix ans !) procure une sensation particulière. Ne serait-ce que pour constater le chemin parcouru et sourire, parfois, à mes tâtonnements stylistiques, mais aussi pour retrouver, déjà, tous les embryons des thèmes qui me hantent et me poursuivent, quoi que j’écrive.

Déchirures représente, à tous les niveaux, mes premiers pas en tant qu’écrivain. Il est le tout premier livre que j’avais publié dans le circuit professionnel. Il regroupe des histoires qui étaient apparues avant cela dans les pages de revues, anthologies ou webzines. Mon style a beaucoup évolué depuis, bien sûr – mais rien ne serait arrivé sans ce livre. Il a été le premier à atterrir entre les mains du public. C’est grâce à lui que je suis entré sur les rayons des libraires. C’est grâce à lui qu’un festival de littérature m’a invité pour la première fois (Les Imaginales, pour ne pas les citer). Déchirures avait en outre été élu « Coup de Cœur 2006 » par le réseau des bibliothèques de Paris.

Tout cela compte pour moi. Énormément.

De même, les thèmes et les histoires de ce recueil préfiguraient, en large proportions, le travail que j’ai accompli les années suivantes, mettant en scène les hybrides, les démons aux cheveux blancs, et, déjà, certains de mes personnages récurrents.

Pour toutes ces raisons,  ce livre constitue un fragment essentiel de ma carrière.

J’espère que vous lui ferez un bon accueil, avec l’indulgence qui sied à ce genre de réédition, et, j’espère, la curiosité de découvrir mes écrits de jeunesse.

Amicalement

Cédric

 

(Dreamworld, mon autre recueil, également disponible aux
éditions Le Pré aux Clercs)